Dialogflow et plus encore

CONTENU • 21 JANVIER 2019

Chez Nu Echo, nous utilisons Google Dialogflow depuis un certain temps, et nous aimerions vous partager nos réflexions au sujet de l’utilisation de la plateforme pour le développement d’ agents conversationnels et d’agents virtuels intelligents au sein d’entreprise. Dans ce billet de blogue, nous aborderons les points forts de Dialogflow, ses limites, et la manière dont nous les contournons pour tirer profit de notre développement. Nous explorerons également nos plans pour la continuité des activités dans le cadre de notre pratique axée sur les agents virtuels intelligents. Le premier article de cette série portera essentiellement sur le point de vue technique. Toutefois, n’hésitez pas à nous suivre pour obtenir d’autres publications relatives à la gestion de dialogue et aux aspects conversationnels à considérer lors de mise en oeuvre d’agents virtuels intelligents, et plus encore!
Les avantages de Dialogflow!
En effectuant des recherches sur le site Web de Dialogflow, vous remarquez d’emblée les avantages. Certains sont évidents; d’autres le sont un peu moins, ou doivent être perfectionnés. Commençons par identifier les véritables avantages que nous avons remarqués et desquels nous avons su tirer profit :

Conception facile et rapide : Oui! Vous pouvez vraiment créer votre premier agent numérique en quelques minutes. Je crois que ma mère a créé le sien en 16 minutes pendant qu’elle préparait sa fameuse gelée de pomme. Vous n’avez qu’à vous connecter à la console, créer un projet d’agent, créer une ou deux intentions, puis tester le tout sur la console. Récompense immédiate. Vous n’avez qu’à effectuer quelques clics supplémentaires pour activer l’intégration de la passerelle téléphonique, et vous pourrez déjà effectuer des appels (si votre agent est configuré en anglais américain pour l’instant). Petite poussée de dopamine assurée.

Conception fondée sur l’infrastructure Google : Vous pouvez, à partir d’un projet, puiser dans le large écosystème de Google Cloud. Les journaux de conversation sont stockés dans Stackdriver, et l’accomplissement (fulfillment) est effectuée à l’aide de quelques fonctions hébergées sur Google Cloud ou de Firebase. La sûreté et le confinement sont traités directement en tant que gestion des identités et de l’accès (IAM), tandis que les moteurs parole-texte et synthèse de voix dépendent des interfaces de programmation d’applications (API) respectives de Google Cloud. Et honnêtement, même si nous utilisons les fonctionnalités bêta, la plateforme est plutôt stable.

Mise à l’échelle simple : Réellement! Il s’agit d’un avantage supplémentaire à l’élément mentionné plus haut. Vous n’avez pas à vous préoccuper d’un effet viral quelconque généré par le succès de votre agent numérique. Il n’y a aucun cadran ou bouton à régler ou à activer. Tout se fait majoritairement en arrière-plan. En étant jumelé aux Google Cloud Functions, une plateforme d’exécution sans serveur, le succès vous est assuré.

Fortes capacités de compréhension du langage naturel : Jusqu’à présent, tout va bien pour cet aspect. Notre équipe n’a pas encore repoussé les limites, mais l’approche contextuelle semble robuste. Nous aborderons ce sujet lors des prochaines publications.

> Pour la suite de l’article, consultez la version anglaise